# LUC-MICHEL-TV/ LUC MICHEL DANS LE JOURNAL DE PRESS TV DU 27 02 2022/ RETOUR VERS LE DONBASS (5): MALGRE LES MEDIAMENSONGES DE LA PROPAGANDE OCCIDENTALE LES RUSSES ENCERCLENT KIEV ET KHARKHOV, LES DEUX PLUS GRANDES VILLES DU PAYS

0
146

* Voir la vidéo de Luc Michel :
https://vimeo.com/682672768

« LA RUSSIE A PERDU PATIENCE » APRÈS QUE KIEV A BALAYÉ LES ACCORDS DE MINSK, SELON DES EXPERTS…

L’opération militaire menée depuis le 24 février en Ukraine par l’armée russe est due au refus des autorités ukrainiennes de respecter les accords de Minsk, estiment deux experts, grec et serbe, interrogés par Sputnik.

kostas_isihosSi ces derniers jours la Russie a été à plusieurs reprises accusée de rompre les accords de Minsk, Kostas Isihos, ancien ministre grec de la Défense nationale, estime que c’est le Président ukrainien qui « en avait fini avec ces accords » bien longtemps avant le début de l’opération russe. « Le fait est que malgré les tentatives désespérées des leaders européens d’empêcher Volodymyr Zelensky d’entreprendre des formes extrêmes d’actions militaires, il a renoncé à l’idée d’utiliser les accords de Minsk », a-t-il expliqué à Sputnik. Le spécialiste souligne que l’Union européenne entre actuellement dans « une période historique très compliquée, étant la ‘prisonnière’ du gaz américain onéreux ».

ALEKSANDAR_PAVIC :

Toujours dans une interview à Sputnik, l’analyste Aleksandar Pavic a estimé que « pendant toutes ces années, l’Ukraine n’a non seulement rien fait au sujet des accords de Minsk, mais en même temps s’est activement armée pour évoquer la possibilité de revenir à un statut nucléaire à un moment donné ».

« La Russie a perdu patience, non pas après huit ans mais après 30 ans de négociations infructueuses avec l’Otan et l’Occident sur le principe d’une sécurité indivisible dans tout l’espace eurasien de Lisbonne à Vladivostok.

Il voit pourtant la situation de manière plus globale:

« L’Ukraine n’était qu’une continuation de la campagne à l’est et de l’expansion de l’Otan, son objectif est clair: conquérir la Russie et ouvrir la voie à Pékin ».

« KIEV A RATÉ L’OCCASION »

Si Kiev avait un gouvernement stable et indépendant, poursuit l’expert, et non pas fantoche, l’Ukraine aurait pu garder les Républiques de Lougansk et de Donetsk à l’intérieur de ses frontières. Or, « сela ne leur suffisait pas. Ils voulaient un territoire sans les Russes. Aucun membre de la population russe de Donetsk et de Lougansk n’était prêt à l’accepter […]. Le régime de Kiev a raté l’occasion de préserver son intégrité territoriale ». « N’oublions pas qu’en Occident, les accords sont utilisés comme un autre moyen de guerre et non comme une opportunité de trouver une solution pacifique. Nous avons les mêmes acteurs qui attisent délibérément la crise au Kosovo-Metohija et dans notre région, ainsi qu’en Ukraine. C’est le même scénario », a conclu Pavić.

Luc Michel, géopoliticien, nous en dit plus.

* RADIO.LUCMICHEL
https://www.podcastics.com/profile/12075-radiolucmichel/
* LUCMICHEL-TV
https://vimeo.com/lucmicheltv

PAS DE COMENTAIRES