# PRESSTV/ ZOOM AFRIQUE DU 01 11 2021/ IRANOSPHERE: DEMAIN L’IRAN AU MALI ?

0
66

https://vimeo.com/641312010
(séquence IRAN/MALI de 8’35 à 13’11)

Dans le ZOOM AFRIQUE de ce 1er novembre 2021 :
« MALI : L’IRAN BIENTOT LA ? »

« Au Mali, de nouveaux acteurs comme l’Iran pourraient faire leur apparition au Mali.
Alors que les médias mainstream attirent l’attention sur la Russie, Bamako semble ne pas vouloir se limiter à un seul partenaire pour gérer le fléau du terrorisme sur son territoire.

CES DERNIERS JOURS, PLUSIEURS VISITES ONT EU LIEU AVEC L’AMBASSADEUR DE LA REPUBLIQUE ISLAMIQUE D’IRAN A BAMAKO.

C’était dans le cadre du Maouloud 2021 que le diplomate iranien Hossein Talechi a effectué une visite à Ségou. La première étape de cette visite a été consacrée au guide spirituel des soufis Checko Lassana Kané auquel l’ambassadeur a apporté des vivres. En plus de ce don de sacs de riz, l’ambassadeur était accompagné par des médecins qui ont passé toute la journée du 21 octobre à faire des consultations gratuites et à donner les médicaments nécessaires selon les maux aux malades.

En vue de mutualiser et contribuer à la solidarité entre les deux pays, le département du Ministère de la Défense et des Anciens Combattants a servi de cadre le 12 octobre 2021, au ministre de tutelle, le ministre Colonel Sadio Camara de recevoir l’Ambassadeur d’Iran au Mali, Hosseni Taleshi Salehani. Leurs échanges ont porté essentiellement sur le développement socio-économique du pays, le renforcement de la coopération bilatérale et la situation sécuritaire du Mali. Au sortir de cette audience l’Ambassadeur d’Iran, Hosseni Taleshi a déclaré que « les échanges avec le MDAC ont été fructueux ». Selon lui, « l’entretien avec le Colonel Sadio a été fructueux et édifiant, et témoigne d’excellentes relations entre le Mali et l’Iran dans le domaine économique, industriel et sécuritaire. »

LA REPUBLIQUE ISLAMIQUE D’IRAN A TOUJOURS SUIVI UNE POLITIQUE DE NON-INGERENCE DANS LES AFFAIRES INTERIEURES DES PAYS.

Il est important de rappeler que l’Iran se base surtout sur la fourniture de technologie et le partage de la connaissance dans le domaine du terrorisme. C’est-à-dire que la non-ingérence prime en plus du respect de la souveraineté et l’indépendance des pays. Contrairement à beaucoup d’autres qui optent plutôt pour une « mercenarisation » créant ainsi une dépendance dans le domaine sécuritaire.

Depuis plusieurs mois maintenant, les exactions de la France contre le Mali, et même contre plusieurs autres pays d’Afrique, sont mises au grand jour, et le rôle trouble de Paris ne trompe plus personne au Mali. D’ailleurs, et à plusieurs reprises, Bamako a dénoncé de plus en plus le rôle trouble des soldats français au Mali, notamment lorsque le Premier ministre Choguel Maiga avait clairement déclaré que « c’est la France qui entretient le terrorisme au Mali ».

Une chose est sûre, c’est que la population malienne continue de descendre dans les rues pour demander le départ de la France de son territoire. Des milliers de Maliens sont encore sortis ce samedi 30 octobre à Bamako, pour dénoncer l’ingérence étrangère dans les affaires maliennes, en particulier l’ingérence française, rapportent plusieurs médias locaux et étrangers. « Cette sortie historique constitue une étape essentielle pour le rétablissement et l’affirmation de la souveraineté nationale de notre le pays, le Mali. Aujourd’hui nous suivons avec beaucoup d’attention et d’intérêt les actions nobles du Mouvement Yéréwolo et ses actions tangibles en faveur de l’unité nationale », a déclaré le vice-président du Collectif pour la Refondation du Mali et membre du Conseil National de Transition (CNT), dans son allocution prononcée devant les manifestants. « Nous disons non aux ingérences de la communauté internationale en particulier les ingérences de la France à travers sa politique de dépendance, sa politique de colonisation et de mépris. C’est aussi le lieu de rappeler à la CEDEAO (Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest) que le Mali, certes, est un membre, mais avant tout le Mali est un pays souverain. Donc la CEDEAO doit respecter la souveraineté du peuple malien sinon elle va aller avec le vent des peuples », a souligné la même source.
Il convient de souligner que les manifestants scandaient des slogans hostiles à la France comme « la France dégage », « l’armée française dégage », « A bas la France », « A bas RFI », « A bas les médias français ». Le genre de soulèvement qui fait trembler Paris. »

_____________________________

# SUR PRESS TV, LA TÉLÉVISION D’ETAT IRANIENNE FRANCOPHONE,
suivez les analyses de Luc MICHEL, le géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique dans :
le ZOOM AFRIQUE (le quodidien Afrique), REPORTAGE (l’émission d’analyses), le DEBAT (l’émission de débats), le JOURNAL (le quotidien international), LE MONDE EUROPE (l’hebdo Europe), le ZOOM MAGHREB (l’hebdo Afrique du Nord) et IRAN-INFO (le journal national) …

# EODE-TV :
* EODE-WEBTV http://www.eode-webtv.ru/
* EODE-TV https://vimeo.com/eodetv
* EODE-TV sur YouTube :
https://www.youtube.com/user/EODEtv
* Page Officielle EODE-TV
https://www.facebook.com/EODE.TV/

PAS DE COMENTAIRES