# PANAFRICOM-TV/ PETER PHAM A BAMAKO : LES USA VEULENT IMPOSER LEURS DIKTATS AU MALI (II) (ZOOM AFRIQUE DE PRESS TV 04 10 2020)

0
76

* La video sur : https://vimeo.com/464815693 
(Séquence MALI du magazine du Début à 5’28)

PANAFRICOM-TV/
PETER PHAM (ATLANTIC COUNCIL) A BAMAKO :
LES USA VEULENT IMPOSER LEURS DIKTATS AU MALI (II)
(ZOOM AFRIQUE DE PRESS TV 04 10 2020)

L’analyse du ZOOM AFRIQUE de PRESS TV ce 4 octobre :
« MALI. LES USA SONT SATISFAITS DE LA TOURNURE DE LA SITUATION »

« Au Mali, les États-Unis ont l’air content de la situation. Peter Pham a bel et bien effectué sa visite au Mali, et y a rencontré le nouveau président de transition, Bah N’Daw, et ensuite le nouveau Premier ministre, Moctar Ouane.

PETER PHAM TANCE LE PRESIDENT BAH N’DAW, PRO RUSSE

Le discours était un peu différent entre les deux rencontres. Lors de la rencontre entre Peter Pham et Bah N’Daw, le discours avait plutôt une forme d’exhortation, à savoir
« Les États-Unis saluent la mise en place d’un gouvernement de transition dirigé par des civils en République du Mali comme un premier pas vers le retour à l’ordre constitutionnel », a déclaré Peter Pham. Les États-Unis encouragent les nouveaux dirigeants du Mali « à organiser des élections démocratiques dans un délai de 18 mois, comme cela a été convenu avec la CEDEAO ». Peter Pham a réitéré son soutien au Mali afin de l’aider à relever les défis auxquels il est confronté. « Un Mali démocratique, prospère et sûr est essentiel pour l’avenir de la région du Sahel », explique-t-il.
Les Américains espèrent aussi que la junte et les autorités de la CEDEAO vont bientôt s’entendre pour la levée à l’amiable des sanctions imposées par le bloc sous-régional au Mali.
Un ton assez étonnant, comme si le nouveau président de transition ne suivait pas les diktats occidentaux contrairement au nouveau Premier ministre. Car avec Moctar Ouane, le nouveau Premier ministre malien, le ton était bien différent et même beaucoup plus cordial.
Les deux personnalités ont échangé sur la situation sociopolitique difficile que vit le Mali à la suite des changements intervenus à la tête de l’État et de l’embargo imposé depuis par la CEDEAO.

PETER PHAM TOUT SOURIRES AVEC LE PRO-OCCIDENTAL MOKTAR OUANE

Après avoir présenté ses félicitations et ses vœux de succès au Premier ministre, l’émissaire américain a exprimé sa satisfaction pour « la mise en place d’un gouvernement de transition dirigé par un civil ».
Le diplomate a rappelé la longue amitié qui unit les deux pays depuis soixante ans et a réaffirmé la disponibilité de son pays à continuer d’accompagner le Mali pour poursuivre les objectifs communs, notamment la lutte contre le terrorisme et la corruption ainsi que la réforme des processus électoraux. Toutefois, il a mis l’accent sur la nécessité pour le Mali de lutter contre l’impunité, la corruption en prouvant la bonne gouvernance, pour créer les conditions d’une prospérité et d’un bien-être partagés. Pour sa part, le Premier ministre a remercié le Gouvernement américain pour son soutien humanitaire robuste de 132 millions de dollars au profit des pays du Sahel dont près de 54 millions en faveur du Mali. Il a sollicité l’accompagnement des USA pour mener à bien les réformes politiques et institutionnelles avant de rassurer son hôte sur la volonté du gouvernement de tout mettre en œuvre pour une conduite réussie de la transition.

LES USA PRENNENT LA MAIN SUR LA FRANCE AU MALI

La visite de l’émissaire américain semblait être décisive pour le Mali. Le ton est donné, vu la satisfaction de l’émissaire US, la CEDEAO devrait lever assez rapidement les sanctions.
Ce que beaucoup d’experts craignaient, c’est que le Mali ne change pas de main.

Vu la haine anti-française qui est en augmentation exponentielle dans le pays, la France n’a d’autre choix que de passer la main aux États-Unis, afin d’assurer la continuité de la politique néocoloniale. Washington veut maintenant reprendre les rênes. Outre la présence militaire française, allemande, britannique, canadienne, estonienne, etc., les États-Unis veulent être les nouveaux arrivants. La politique américaine au Sahel, est de faire un remake du Niger, à savoir, déployer des bases militaires et avoir un certain contrôle dans sur le continent, sans toutefois dépenser grand-chose. En effet, la présence française et aussi européenne peut suffire pour être les bras armés des États-Unis. Car quoi qu’il se passe, la France veut absolument prolonger militairement son séjour au Mali, quitte à passer la main à Washington.

Les Maliens sont certes contre la présence française dans leur pays, mais la MINUSMA est également sévèrement remise en cause. Selon une enquête d’opinion, 78 % des Maliens sont aussi insatisfaits du travail de la MINUSMA. Ni les forces d’occupation françaises ni la MINUSMA n’ont levé le petit doigt pour assurer la sécurité du territoire. C’était tout le contraire ! Cette mise en scène de la lutte contre le terrorisme est certes grotesque, mais elle est aussi dévoilée. D’ailleurs, outre ces statistiques, un candidat à la présidentielle de décembre 2020 au Niger, a aussi ouvertement déclaré que le maintien de Barkhane, c’est faciliter les recrutements pour les terroristes. Pour lui, il est temps de faire monter en puissance les armées du Sahel pour sécuriser la zone, plutôt que de s’en remettre aux occidentaux.

Les langues se dénouent, et plus personne ne craint de dire la vérité en Afrique. Les fourberies multiples de l’Occident sont de plus en plus percées au grand jour, et les populations ne rentrent plus dans les jeux occidentaux.

LES USA ET LEUR ATLANTIC COUNCIL VEULENT CONTROLER DIRECTEMENT LE MALI (PARTIE I) :

* Voir sur https://vimeo.com/464374618

_______________

# PANAFRICOM/
PANAFRIcan action and support COMmittees :
Le Parti d’action du Néopanafricanisme !

* Suivre Panafricom-Tv/
https://vimeo.com/panafricomtv 
* Découvrir notre WebTv/
http://www.panafricom-tv.com/ 
* Voir notre Page Officielle Panafricom/
https://www.facebook.com/panafricom/ 
* Aborder notre Idéologie panafricaniste/
Panafricom II – Néopanafricanisme
https://www.facebook.com/Panafricom2/ 
* Panafricom sur Twitter/
@Panafricom
https://twitter.com/Panafricom
* Blog PANAFRICOM-NEWS/
https://www.scoop.it/topic/panafricom

PAS DE COMENTAIRES