# PRESS TV/ LUC MICHEL SUR LE ZOOM AFRIQUE DU 18 08 2021: AFRIQUE CENTRALE : LE PROCHAIN SAHEL ?

0
47

https://vimeo.com/589134677
(séquence DJIHADISTES du magazine de 3’52 à 15’46)

* Press TV /
« SAHEL : LE TERRORISME EN PLEIN ESSOR, QUE SE PASSE-T-IL ? »

En Afrique de l’Ouest, les attaques terroristes se multiplient, et donnent l’impression qu’un nouveau plan se prépare du côté de l’axe occidental.
Une analyse du géopoliticien Luc Michel.

* Press TV /
DE L’AFGHANISTAN A L’AFRIQUE :
AFRIQUE CENTRALE : LE PROCHAIN SAHEL ?

Face à l’avancée rapide des talibans qui ont pris le contrôle de l’Afghanistan, les USA ont demandé à plusieurs pays d’accueillir temporairement des citoyens afghans, le temps d’étudier les demandes de visa. Après l’Albanie et le Kosovo, c’est au tour de l’Ouganda. L’Ouganda va donc accueillir sur son sol des réfugiés afghans en transit vers les États-Unis. C’est ce qu’a annoncé le gouvernement ougandais, dans un communiqué publié ce mardi 17 août. Selon les autorités, cette décision répond à une demande des USA. En effet, Washington a demandé de l’aide à plusieurs de ses partenaires étrangers, en leur proposant d’accueillir temporairement des réfugiés afghans qui demandaient un visa pour rejoindre le pays de l’Oncle Sam. « Suite à la réception de la requête du gouvernement des États-Unis pour assister certaines des personnes concernées, et en raison de la tradition et de l’histoire de l’Ouganda en tant que terre d’accueil des réfugiés et des personnes dans le besoin, le président Yoweri Museveni a indiqué que l’Ouganda est prêt à fournir son aide ; notamment l’hébergement temporaire de certaines des personnes touchées par la crise en cours », a indiqué le ministère ougandais des Affaires étrangères.
Beaucoup se sont demandés, mais pourquoi l’Ouganda. Dans les médias mainstream, la réponse est plus une question d’intérêt financier et elle est aussi d’ordre pratique. Selon ces médias, l’Ougandais serait un habitué des réfugiés. Avec plus de 1,4 million de réfugiés en provenance du Soudan du Sud, de la RDC ou encore du Burundi. De plus, il y a également une contrepartie financière de la part de Washington, mais également de la Banque mondiale pour l’aide aux réfugiés.

MAIS CECI EST LA PARTIE EMERGENTE DE L’ICEBERG. POUSSONS LA REFLEXION UN PEU PLUS LOIN.

La Libye était également dans une situation similaire. L’invasion du pays qui a plus permis à la propagation du terrorisme plutôt qu’à la stabilité du pays, donne également le ton. Cette propagation des groupes terroristes a couté très cher aux pays du Sahel. Aussi bien au niveau du coût humain, mais ils sont également la proie de différents projets des États occidentaux qui ont décidé de démembrer ces pays et de pousser les populations à un exode massif. Vu ce qui se passe en Afghanistan en ce moment, on pourrait également voir une volonté américaine de piéger les États africains en y incrustant des pseudo « réfugiés » afghans. Bien sûr, nous ne voulons pas insinuer que les Afghans qui quittent leur pays seraient des agents à la solde des États-Unis. Mais sur un millier d’Afghans, il se pourrait que quelques dizaines de personnes parmi eux, ne soient pas réellement des afghans, mais plutôt, une source d’alimentation du terrorisme en Afrique, et plus précisément en Afrique centrale. Ne perdons pas de vue une chose, c’est que les États-Unis de Biden ont des vues imprenables sur le continent africain. L’arrivée d’un contingent militaire, appelé « experts anti-terroristes » vient tout juste d’arriver en RDC, voisin de l’Ouganda, déjà en proie à une émergence de Daech, et comme le plus grand des hasards, tout de suite après le départ du gouvernement de Kabila. On peut maintenant constater les raisons des nombreuses pressions et ingérences de la part de Washington pour voir Kabila quitter le pouvoir. Le pays est maintenant la proie du terrorisme et les États-Unis et son supplétif qu’est la France veulent maintenant s’emparer du pays, en commençant bien sûr par l’Est de la RDC.

DES REFUGIES AFGHANS EN OUGANDA, CERTES, MAIS POUR COMBIEN DE TEMPS ?

Visiblement Washington n’a pas non plus précisé la durée approximative que devraient rester les réfugiés. Washington a annoncé son intention de délivrer des visas américains aux Afghans qui l’ont aidé à mener sa guerre dans le pays, essentiellement des interprètes estimés à plus de 10 000. Nous ne savons pas encore avec exactitude combien de réfugiés sont censés se rendre en Ouganda, mais Washington affirme que cela durera le temps de traiter les dossiers pour le traitement des visas. Une procédure administrative qui pourrait prendre du temps et même beaucoup de temps, surtout en ces temps où c’est le Covid-19 et ses variants qui placent les États occidentaux au-dessus des fameux droits de l’Homme auquel ils se sont autoproclamés les farouches protecteurs concernant la politique de migration.

En bref, le fait d’accueillir des réfugiés est louable, mais le souci encore une fois, c’est qu’une demande venant d’un pays qui adopte, sans aucun remord, la politique du chao et qui l’entretien au quotidien, cache sans aucun doute un nouveau plan de déstabilisation qui viserait particulièrement l’Afrique centrale. Vu que les plans ont toujours pour but une déstabilisation complète des régions de l’Afrique, comme ce que l’on a pu constater dans le Sahel, il est clair que transformer, et ce par n’importe quel moyen, l’Afrique centrale, tout comme la Corne de l’Afrique en un Sahel, serait à l’ordre du jour.

Tout comme l’échec de Daech en Syrie ou en Irak, face à l’axe de la Résistance, a poussé les États-Unis à héliporter ces groupes terroristes en Afrique de l’Ouest, en prenant soin de leur attribuer des noms différents, il est clair que le même plan pourrait être mis en place en Afrique centrale, via le biais des réfugiés afghans qui subissent continuellement les effets des plans avides de l’Occident qui continuent à martyriser les populations du monde entier afin de préserver encore l’illusion de l’hégémonie occidentale.

_____________________________

* SUR PRESS TV, LA TÉLÉVISION D’ETAT IRANIENNE FRANCOPHONE,
suivez les analyses de Luc MICHEL, le géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique dans :
le ZOOM AFRIQUE (le quodidien Afrique), REPORTAGE (l’émission d’analyses), le DEBAT (l’émission de débats), le JOURNAL (le quotidien international), LE MONDE EUROPE (l’hebdo Europe) et IRAN-INFO (le journal national) …

# CHAQUE JOUR SUIVEZ ‘LUC-MICHEL-TV’ !
LA CHAÎNE DU GÉOPOLITICIEN LUC MICHEL :
Sur https://vimeo.com/lucmicheltv
Plus de 6.000 Vidéos !
videos, interviews, émissions, expertises TV, podcasts
+ interventions sur AFRIQUE MEDIA, PRESS TV, PCN-TV, PARS TODAY, EODE-TV, PANAFRICOM-TV, WEMA-INFO, RADIO IRIB, RADIO ALGERIE, WEBTV-TCHAD, CENTRAFRICA-NEWS-TV ET ECUATORIAL-GUINEA-TV …
+ Les archives vidéos et podcasts de Luc MICHEL
sur RADIO MOSCOU, SPUTNIK, IRIB, SAHAR TV, JAMAHIRIAN-TV, PCN-TV et EODE-TV …

PAS DE COMENTAIRES