# LUC MICHEL SUR ‘LE DEBAT’ DE PRESS TV : ‘PGAC, LA LOGIQUE CLIENTELISTE DE MACRON !’

0
114

* la Vidéo sur : https://vimeo.com/509144773

Le Président français Emmanuel Macron estime que des alliés régionaux, y compris l’Arabie saoudite, doivent prendre part aux négociations d’un nouvel accord avec l’Iran, relate la chaîne de télévision Al-Arabiya.

Le dialogue avec l’Iran sur un nouvel accord nucléaire sera strict, il devra inclure les alliés de la France dans la région, y compris l’Arabie saoudite, a déclaré il y a une semaine le président français dont les propos ont été repris par la chaîne de télévision saoudienne Al-Arabiya.
De son côté, le ministère iranien des Affaires étrangères a rejeté samedi toute nouvelle négociation sur l’accord nucléaire ou modification de ses participants après que le président français Emmanuel Macron a déclaré que toute nouvelle négociation sur l’accord devrait inclure l’Arabie saoudite ; Macron aurait-il oublié l’implication directe de Mohammed ben Salmane dans l’assassinat du journaliste Khashoggi et le massacre des civils au Yémen ?!
« L’accord nucléaire est un accord international multilatéral ratifié par la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations unies, qui n’est pas négociable et les parties y sont claires et inchangeables », a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Saïd Khatibzadeh, cité par les médias d’État.

« Les États-Unis se sont retirés de cet accord et l’Europe n’a pas été en mesure de le maintenir, et s’il y a une volonté de relancer et de maintenir l’accord, la solution est simple : que les États-Unis reviennent au PGAC et qu’ils lèvent toutes les sanctions imposées sous l’administration Trump », a-t-il affirmé en appelant le président français à faire preuve de retenue. En effet, à peine quelques heures après l’investiture de Biden au poste du président US, les coups de fil de Riyad à Paris se sont soudain multipliés. S’il est vrai que les relations Riyad-Paris sous l’ère de Trump ne sont jamais allées au-delà de colossaux contrats d’armement destinés à massacrer les Yéménites, les choses commencent à changer sous Biden. Certes le nouveau président américain veut un accord nucléaire balistique avec l’Iran auquel Téhéran a répondu en mettant le cap sur l’uranium à 90 pour cent, mais Biden veut cet accord sans tenir compte de ces milliards de pétro dollars dépensés ces 4 dernières années par Riyad dans le strict objectif de mettre l’Iran au pas.

Les propos d’Emmanuel Macron ont suscité une vague de réaction parmi les politiciens et les journalistes qui ont invité le président français à aborder en priorité l’affaire de l’invasion du Yémen par l’Arabie saoudite plutôt qu’à envisager d’intégrer Mohammed ben Salmane au P5 + 1. Pour eux, la région est aujourd’hui plus menacée par le wahhabisme que par le programme nucléaire pacifique de l’Iran.

Luc Michel, géopoliticien et Arnaud Develay, juriste international s’expriment sur le sujet.

_____________________________

# Sur PRESS TV, la Télévision d’Etat iranienne francophone, suivez les analyses de Luc MICHEL, le géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique dans :
le ZOOM AFRIQUE (le quodidien Afrique), REPORTAGE (l’émission d’analyses), le DEBAT (l’émission de débats), le JOURNAL (le quotidien international) et IRAN-INFO (le journal national) …

PAS DE COMENTAIRES